Cela fait un peu plus de deux ans que l’on en entend parler, la venue de nouveaux poissons sur le Rhin mais aussi la Moselle.

Ces poissons ce sont des gobies d’eau douce. Originaire du bassin du Danube, ils ont empruntés les même couloires migratoire que l’aspe, le silure ou le sandre quelques années auparavant.

On en dénombre actuellement 3 espèces sur plus de deux cent que compte la famille.

Impossible de le confondre avec le chabot ou la loche, la jonction des deux nageoires pelviennes forme une ventouse.

 

DSCN2907

 

  • le gobie à tâche noire (Neogobius melanostomus)

 

DSCN2903

tâche noire black version (1)

black version

 

  • le gobie de Kessler (Knipowitschia longecaudata)

 

DSCN2926

 

  • le gobie demi-lune (Proterorhinus semilunaris)

 

Avec cette venue l’idée de faire chauffer la Pepper n’a pas mis longtemps à germer dans mon esprit torturer par la lure mania.

Je jette mon dévolu sur les rives en pierre sur le bord du Rhin, rassemble un arsenal de micro leurre et de tête plombée avec des hameçons de 8 et 6, vu la taille des fish, ça devrait le faire.

DSCN2929

 

 

Rapidos, les fishs sont là et en nombre, il n’est pas rare de se retrouver avec une bonne dizaine de petit, voire très petit, gobie au cul du leurre.

Niveau baston, ça reste du fish de 10cm, même si certain peuvent atteindre les 20cm, avec du matos adapté vous resterez sur votre faim.

DSCN2924

gobies du Rhin (2)

DSCN2910

gobies du Rhin (1)

 

 

 

Comme dit, vous attendez pas à faire des miracles, mais ça change un peu des pêches habituelles et sur une petites heures de pêche il est facile de faire une trentaine de poissons.

Quant au fait de remettre ou non ces poissons à l’eau, seul l’avenir pourra nous le dire si c’est raisonnable. Dans tous les cas gardons-nous bien de tirer à boulet rouge sur ceux qui ne font et ne pense pas comme nous.

 

 

A+++++++++++++++ Ludo.

 

Gobies du Rhin (NB)