La STORIK’S au pays de la « fritte »

 

 

Affiche Liège

 

Ca nous démangeait depuis l’annonce de ce street, et puis comme nous sommes ouverts à tout nouveau défi, Ludo et moi-même décidons donc de s’inscrire pour ce street avec  un règlement qui prend en compte les cyprinidés  autres que l’aspes et chevesnes, je veux parler des brèmes…

Vous me direz drôle de titre, ben oui car il fallait se « fritter », dans le sens où il a fallu affronter pas moins de 61 équipes, 122 inscris : pour une première c’est une totale réussite, une super rencontre de streeteux  qui a su rassembler et promouvoir la pêche de rue en No Kill de tout âge, le plus jeune concurrent avait un peu plus de 10 ans, un grand BRAVO.

Dés confirmation de notre inscription, nous avons contacté notre ami Guillaume, participant de l’underground de notre groupe l’an dernier, qui s’est installé là-bas pour des raisons professionnelles. Pour, dans un premier temps nous faire découvrir le secteur, car il est immense…

Secteur street

 

Et surtout très difficile à pêcher…

 

3

 

Et berges hautes voir très hautes à des endroits.

 

1

 

 

Vent et courant fort…

 

2

 

Et dans un deuxième temps nous faire une petite visite de Liège… gastronomique bien sûr…

 

La soirée commence  Chez Stockis, le Café Lequet

Difficile de le « deviner » si on ne vous y emmène pas, car là on y fait de drôles de rencontre, autant à l’extérieur qu’a l’intérieur… même si ça grouille de monde au comptoir, C’est LE CAFE où l’on mange sans façon, à l’ancienne : table contre table jusqu’à 12 personnes, un patron goguenard mais très serviable et même s’il a l’air de vous oublier il vous étonnera par sa gestion de l’établissement hors du commun.

Des boulets-frites salade, mayo ou vinaigrette (spécialité de Liège), un régal…

Chez Lequet tout est bon, même le patron vraiment typique et celui la impossible de l’inventer, quoi qu'il gueule pour ses commandes ou plaisante avec les clients à l’autre bout de la brasserie!

Voici le phénomène tant aimé :

 

4

 

L’aventure continue, avec  le Vaudrée  où vous trouverez un beau choix de bières spéciales  et surtout  découvrir des bières artisanales. Je pense que ce pays est le terroir de la bière et fait partie de ces pays où l’on trouve les meilleurs « maîtres brasseurs » !

Avec ses 7 établissements vous en trouverez un pas loin !!! avec des prix «attractif ». Toujours est-il qu’ils proposent 200 sortes de bière à la bouteille et 40 à la pression… mortel !!!

 

5

 

Avec autant à gauche qu’à droite !!!

Voici un lien pour leur carte, histoire d’en avoir une idée :  http://www.vaudree-concept.be/pdf/bieres_boissons_vaudree2.pdf

Pour Ludo c’est une bière à l’ananas, Guillaume à la cerise et moi, je reste plus traditionnel avec une bonne Kriek Lindemans !!!

 

Mais soyons sérieux : Y A PECHE DEMAIN

 

Le rendez-vous est avancé  d’une demi-heure en raison d’un nombre considérable de participant, en effet nous allons devoir concourir face à 61 équipes : FE NO ME NALE !!!

Après un bon petit déjeuner croissant/ petit pain au chocolat/jus d’orange à volonté, nous voilà parti.

Comme nous allions pêcher en équipe annoncée,  j’avais proposé une stratégie de pêche au loin (lit de la rivière), plus lourde que je prenais en compte et une pêche finesse pour Ludo.

Je dois l’avouer la pêche au loin n’a rien donner et je suis passé à côté de la pêche  avec une canne trop puissante pour une pêche finesse au drop shot.

Ludo et sa carrot L  nous fait de belles perches, comme celle-ci :

 

6

 

 Juste une petite précision, il n’y a que la photo qui est prise du pont pour une question d’arrière-plan, la perche, elle, a bien été prise de la berge. Si vous avez droit à trois hameçons en Belgique, il est par contre interdit de pêcher depuis un pont.

 

Vient l’heure de la fin de la première manche et la gestion du temps/ parcours était primordiale, vu son importance et le tout en placement libre, pour ne pas prendre des points de pénalité.

Ne voyant pas Guillaume, il a fallu lui passer un coup de file pour qu’ils se magnent,  lui et son équipier pour arriver à temps. Les voilà l’un tout essoufflé et l’autre tout rouge et juste à temps…

 

A notre arrivée tout une brigade nous attend, autant coté barbecue

 

7

 

 

Que coté bar avec son boss

 

8

 

Tous les compétiteurs ont été servis de mains de maitre : efficacement  et rapidement compte tenu du nombre de participants (122). Bravo messieurs, ce qui a permis pour beaucoup de revoir leur montage voir le refaire en toute tranquillité.

 

La cloche sonne et c’est reparti pour la seconde manche, rendez-vous à 17h30 pour le verdict… Ben oui verdict car les éléments ne nous font pas de cadeaux avec des bourrasques de vent ou il était pratiquement impossible d’avoir un contrôle de la bannière donc de la dérive et comme cela ne suffisait pas des averses régulières de pluie se mêlent entre les passages nuageux et de très rares éclaircis. Cette seconde manche est une hécatombe, les infos recueillis auprès des commissaires et les autres concurrents que l’on croisait le prouve : ceux qui n’ont pas de fish le matin vont être très mal.

Nous avons pêché jusqu’à la fin de la manche, on y croyait à ce poisson maillé qui pourrait être mis au sec.

C’est là que je prends un cartouche qui a été suivi de ma cartouche, je le sens, ça tire, je ressers le frein, il arrive à la surface : c’est un sandre et d’une belle taille, dans les cinquante, je « gueule Ludo » qui était un peu plus loin. Ce dernier devant mon appel avait compris qu’il devait faire vite et dans sa précipitation fait un rouler bouler dans les hautes herbes… lol.

L’autre, de quatre à cinq mètres plus bas n’est pas d’accord avec ma manière de le traiter et  me fait un clin d’œil en me disant salut………….. Une rage m’envahie d’avoir fait une telle erreur : en texan on assure !!!

Nous avons pêche jusqu’à la dernière minute sans jamais baisser les bras, mais c’était terminé.

Ludo sauve l’équipe et nous finirons 6ème sur 61 équipes.

 

Voici le classement général des 25, pour le reste...

 

classement-SF_Liège_2012

 

Victoire  hollandaise : Renzo Léon et Rosseel Diederik, BRAVO !

 

winner-liege

 

 

Nous avons été bien accueillis, assisté à une organisation digne d’une équipe bien rodée alors que c’était que leur deuxième…  Je m’imagine la prestation de l’an prochain…

 Vic la Storik’s sera présente avec plaisir l’an prochain si tu renouvelles l’aventure.

 

Léquipe orga

 

Devant un tel mouvement de la promotion de la pêche de rue en «No Kill » nous ne pouvons que nous y associer, ainsi Ludo et moi-même prenons d’ores et déjà  rendez-vous avec vous en octobre pour l’Open de Bruxelles.

 

Affiche Bruxelles

 

 

Storiquement Thierry.